Histoire de l entite de Jemeppe sur sambre
Sources:Gallica,la revue Confluent,R.Delooz,Jean Fichefet
C'était 35000 ans avant notre ère,qu'est apparue la première occupation humaine dans et autour de Spy. Nos ancêtres se dispersèrent dans un semis d'habitats sur l'étendue Fayat-Spy. Au moins deux pistes importantes parcouraient le terroir,leurs traces restent visibles. Sur la première,un trafic à base de troc s'opérait,sur son passage, de Balâtre à Spy: cette voie s'empruntera jusqu'au milieu du XIXème siècle. La seconde, de direction sud-nord franchissait la Sambre à Jemeppe.
U ne partie de Froidmont fut peuplée à l'âge du fer. Ensuite,après une longue période romaine et franque,au cours de laquelle des fermes ou villas s'exploitaient par des tenanciers et leurs familles,élargissant ainsi les surfaces cultivables,reliant des voies d'accès à l'antique chemin de Mons à Namur. Parmi ces endroits colonisés,le promontoire de Froidmont et la villa de Spy furent des centres productifs et d'habitat. En ces époques,tout était propriété de l'Etat.
Au 7ème siècle,Moustier appartenait à la dynastie des Pépin et fut l'objet d'une donation au profit d'une abbaye de femmes qui s'y fixa en bordure de la place communale actuelle. On est ici vers 650 et Moustier devra son nom au mot :monasterium. C'est sous le régime féodal que le territoire que nous cernons s'émietta en plusieurs fragments ou seigneuries correspondant chacun,en plus de Froidmont,à l'une de nos communes avant leur fusion.
Que produisent nos anciens villages?des céréales,blé et froment,au nord de la Sambre;épeautre et avoine au sud,un peu de lin,guère de légumineuses et la pomme de terre vers 1770 seulement. Un vignoble existait,en1649. Les moulins à eau d'Onoz,de Goyet et Jemeppe assuraient la mouture des céréales du voisinage. Des courants de circulation traversaient le terroir. Toujours ce chemin de Namur à Mons offrait le spectacle du transport de marchandises et celui du passage des voyageurs en voiture et à cheval. Uniquement Onoz y eut son auberge.
Sur la Sambre,circulaient barques et petits bateaux. Selon les moments,les progrès de l'économie et les circonstances militaires,il passait du foin,des céréales,du bois ,du bétail et au moins au XVIII ème siècle,de la houille,en descente vers Namur.
D'autres activités prirent place avec l'exploitation du sous-sol,d'abord par les carrières des gisements de grès et de calcaire. Spy eut ses "chafors" en 1336,Balâtre en 1340 et Onoz vers 1700.
Ce fut en 1534 qu'une industrie de métaux prit place entre Goyet et Froidmont. L'initiative de la première industrie revenait à Jean de Bourgogne,seigneur de Froidmont. Par après,les autres activités furent l'oeuvre de marchands namurois et liégeois qui trouvaient sur place bois de chauffage et charbons. Leurs bois venaient de Ham et leurs charbons de Jemeppe. Le minerai de fer se tirait de Balâtre. Une longue période d'extraction de la houille allait commencer à partir de 1458.
Ainsi,durant la phase pré-industrielle de notre entité,nos ancêtres paysans s'étaient éveillés à la mise en valeur de formes de ressources autres que celles de l'agriculture.
L a modernisation des voies de transport fut un puissant agent du progrès. Elle s'est diversifiée et poursuivie jusqu'à nos jours.
Tout un réseau moderne emprunta notre vallée. Celle de la Sambre en bénéficia la première,avec sa canalisation en 1828 et la voie ferrée Charleroi-Namur en 1843,puis suivit la ligne Jemeppe-Gembloux le long de l'Orneau en 1877.
Des liaisons routières,toutes en sites neufs,s'installèrent progressivement:Eghezée-Jemeppe en 1851,Onoz-Velaine en 1872,route de wallonie,en 1971;bretelles Floreffe-Jemeppe en 1976, et Velaine -Fosses en 1978. Un quadrillage aussi serré fut et demeure bénéfique pour l'entité.
La première activité chimique était liée à l'industrie du verre et c'est sur Jemeppe que s'installa en 1898 la vaste usine Solvay.
Une glacerie se fixa à Moustier en 1883 et après avoir absorbé celle de Floreffe et fusionné avec d'autres entreprises verrières.elle constitua une unité du groupe Glaverbel.
En 1925,naquit la SA.Glaceries réunies dans les locaux d'une ancienne brasserie à Jemeppe et devint productrice dès 1931 dans le but d'apporter au vitrage des voitures automobiles des verres de sécurité.
Aux tanneries de Jemeppe.succéda de 1922 à1945,la fabrication de chaussures de fatigue.
Moustier a connu son atelier de constructions métalliques.
Avec Onoz se poursuivit la tradition de l'affectation des marbres à l'ornementation de la construction.
Dans le domaine de la captation et du transport des eaux alimentaires,la source de la Chifalize.sur Jemeppe et les carrières désaffectées de Saint -Martin fournissent à la Cie Intercommunale Bruxelloise des eaux,un important contingent de ses besoins.
Suite à cette industrialisation,nos villages se peuplèrent et se différencièrent davantage de 1846 à 1970,leur population globale haussa de 220%.
En trois- quarts de siècle,toute une mutation s'était opérée dans le genre de vie et de ressources de nos populations.ainsi que dans le décor de leurs activités.

source: mr J. Fichefet
Nous espérons avoir éveillé votre intérêt avec ce bref aperçu de l'histoire de notre commune. De nombreux documents,livres sur ce sujet peuvent être consultés à la bibliothèque communale de Jemeppe. Joëlle Dekkers
en vrac:quelques photos et documents
www.Jemep.be
l annuaire de Jemeppe sur Sambre-Moustier sur sambre-Spy-Ham sur sambre-Mornimont-Onoz-Balâtre-Saint Martin